Contre-jour: un truc à la Doisneau.

Bordeaux Manifestation du 1 Mai 2012

Je rencontre souvent lors de mes pérégrinations sur le net des méthodes permettant de traiter le contre-jour. En résumé, trois méthodes: le petit coup de flash, utiliser un réflecteur ou un posemètre indépendant.

Mon sac photo étant réduit à sa plus simple expression: un appareil en bandoulière et deux pellicules dans la poche. Je ne transporte jamais mon réflecteur, ni mon flash (ça casse l’ambiance et c’est trop lourd). Quant à mon posemètre, il est beaucoup trop gros pour ma poche. Deuxième problème, je ne fais que très rarement des photos posées. J’ai mon appareil pré réglé à la main et hop, clic clac c’est dans la boite!
Alors sortir un réflecteur…

La méthode que j’utilise arrive tout droit de Bièvre et de sa brocante. Une amie, Andrée Geiller, y a intercepté, il y a bien longtemps, une conversation entre photographes.
Ils échangeaient sur la meilleure manière de traiter un contre jour lors d’une photo de rue. A cet époque, les boîtiers étaient manuels. Le photographe pré réglait sa lumière sur une zone moyenne (couple diaph/vitesse), réglait la distance suivant son intuition ou la quantité de lumière disponible (3 ou 5 m ou bien sur l’hyperfocale) et il partait en goguette. Une scène se présentait? Appareil à l’oeil, cadrage rapide et déclenchement. Si la scène était statique, une deuxième photo bénéficiait d’un soin particulier pour la lumière, la distance et profondeur de champ.

Pour le contre jour? Il suffit de se retourner (la lumière est alors dans notre dos). On mesure la lumière sur une zone moyenne. On mémorise et retour sur le sujet. Clic clac c’est fait. Si l’on est en goguette, cette mesure de lumière est mémorisée (diapo/vitesse). Tant que l’on est en contre jour; on garde ce couple.

Simple, rapide et efficace. Malheureusement, je ne l’ai jamais testé en numérique (je n’ai pas de numérique).

Au fait, il me faut expliquer le titre. Andrée nous a avoué que le photographe présentant ce tour de main était Robert Doisneau. A l’époque, il n’était pas célèbre et elle ne découvrit son nom que plus tard. Il y a bien longtemps…

coolphotoblogslisted

3 commentaires

  1. Il est même souvent recommandé, surtout en noir et blanc. Un photographe de Photoclub faisait la remarque suivante:  » Faire une photo qui en jette en noir et blanc? Un grand angle, un premier plan en bas à gauche et un contre jour  » Simple, simpliste mais pas si faux…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s